Centrage de la prière et des produits d'entraînement des ondes cérébrales

Q: Au cours des 6 derniers mois, j'utilise un produit d'entraînement des ondes cérébrales (développé par des personnes associées au Mouvement Intégral et Ken Wilber) avec ma pratique de prière de centrage. Mon expérience est que cela approfondit et accélère la pratique et les fruits que j'éprouve grâce à la pratique, même si j'ai un ami qui l'a essayé et qui ressent un sentiment de prudence quant à l'utilisation de cette technologie. Quelles sont vos réflexions et mises en garde concernant l’utilisation de cette technologie pour approfondir et accélérer ma pratique de méditation ?

A : Quel est le but de la prière de centrage ? C’est approfondir notre relation avec notre Dieu et consentir au processus de purification. Ce processus consiste à abandonner le système du faux soi, afin de permettre au vrai soi de s’épanouir. Une partie du processus de purification consiste à cultiver la capacité d’abandonner les pensées, les images, les commentaires, les sons, les sensations, les émotions, etc., qui font surface pendant la prière. Nous n’essayons pas de vider l’esprit, mais laissons le processus de lâcher prise se manifester. C'est dans la lutte, si l'on veut, ou dans le lâcher prise, que la croissance s'opère et cela rend plus fort pour lâcher prise en dehors du temps de prière. Comme on dit, « pas de douleur, pas de gain », dans un sens. Si vous éliminez le processus en utilisant des moyens artificiels pour apaiser l’esprit, où est le développement du lâcher prise ? Où est le consentement continu à la présence et à l'action de Dieu, qui, avec le temps, évolue vers l'abandon ? C'est comme utiliser des béquilles lorsque vous n'en avez pas besoin ; ils pourraient affaiblir la force des jambes et entraver votre capacité à marcher seul.

J'en ai parlé à Thomas Keating et il connaît ces produits mais ne peut en recommander aucun en particulier.

La troisième ligne directrice de la méthode de prière centrée est si puissante qu’elle constitue l’essence de ce à quoi nous consentons.

Votre question fondamentale était la suivante : « Quelles sont vos réflexions et vos mises en garde concernant l'utilisation de cette technologie pour approfondir et accélérer ma pratique de méditation ? » En bref, l'accent est mis sur la relation et non sur les moyens. Mon sentiment est de faire tout ce que vous devez faire, mais n'oubliez pas le but. Réfléchissez à ces commentaires sous cet angle. 

-Pr. Carl