Le rôle du purgatoire

Q: J'ai une question sur le Purgatoire……mon espoir a toujours été que souffrir ici et connaître la mort suffisent…mais notre Église enseigne différemment.

J'aimerais connaître le P. Le point de vue de Carl à ce sujet.

A: Merci pour votre question. Comme vous l'avez dit, l'Église enseigne qu'il y a un purgatoire. Votre commentaire est bon; dans un sens, vous dites : « n'avons-nous pas assez souffert juste en vivant la vie ? Pourquoi faut-il qu'il y en ait plus après la mort ?

Pour moi, c'est un réconfort de savoir qu'il y a une seconde chance si tout n'est pas en ordre au moment de ma mort. Au purgatoire, vous souffrez en sachant que cela finira au paradis. Le pape Benoît XVI avait ceci à dire à propos du purgatoire : "Il semble clair aujourd'hui que le feu du jugement dont parle la Bible n'est pas une forme de châtiment d'outre-tombe mais plutôt le Seigneur lui-même, que nous rencontrons au moment du jugement". « Cela signifie que lorsque nous nous retrouverons face à face avec le Seigneur en jugement, toute la « paille et le foin » de notre vie seront consommés et il ne restera rien d'autre que ce qui est vraiment durable. Cela signifie que nous sommes transformés par notre rencontre avec le Christ en ce que nous devrions et pourrions être réellement. La décision cruciale pour nous est donc ce OUI qui nous permet de recevoir la miséricorde de Dieu. » (Collaborateurs de la vérité, 15 novembre 1992)

C'est la raison pour laquelle je prie pour tous mes proches et amis décédés - que mes prières puissent aider à réduire leur période de purification, si c'est là qu'ils se trouvent. Un peu démodé, je suppose, mais je crois que c'est ainsi. Lors de la prière de centrage, je les place spécifiquement dans mon cœur avant de commencer la prière et je laisse Dieu faire tout ce qui doit être fait pour leur bien. Rappelez-vous, lorsque nous nous asseyons dans la prière de centrage, nous prions toujours pour tout le monde passé, présent et futur.

Aussi, nous savons que la Prière de Centrage est une prière de purification – nous consentons à la présence et à l'action de Dieu dans nos vies ; nous consentons à être transformés. Dans notre fidélité à notre pratique de la prière, nous nous préparons au moment de la mort et de la résurrection - nous mourons à nous-mêmes, ce qui nous ouvre à la chaleur de l'amour purificateur de Dieu lorsque nous lâchons prise. Nous mourons maintenant autant que nous le pouvons, afin que nous puissions mourir aussi librement que possible dans la prochaine phase du plan de Dieu pour nous. 

Ce sont mes pensées. Merci d'avoir demandé à connaître mon point de vue. 

Bénédictions,

Pr. Karl.