Mélanger les pratiques de prière

 

Q: J'ai pratiqué la prière de centrage par intermittence pendant des années. Idem pour la Lectio Divina et la Liturgie des Heures. Maintenant, j'essaie de les mélanger dans une pratique de prière intégrée deux fois par jour. La prière du matin et du soir dans la liturgie des heures semblerait être un cadre approprié pour tenir la prière de centrage : après les psaumes, il y a une lecture des Écritures suivie d'une pause pour le silence. Je voudrais simplement utiliser le temps pour faire ma Lectio (lecture des écritures) et étendre cette pause pour le silence en 20 minutes de prière de centrage. Mais la direction de Lectio sur ce site Web recommande spécifiquement la Lectio Divina APRÈS la prière de centrage. Y a-t-il une préoccupation ou une raison particulière à cela, ou suis-je libre de l'intégrer à la Liturgie des Heures de la manière qui me convient le mieux ?

A: Merci pour votre question sur la façon de combiner plusieurs pratiques de prière en deux périodes de prière quotidiennes. Il semble que de nombreux laïcs soient amenés à prier la liturgie des heures pour commencer et terminer leur journée. Je suis reconnaissant pour le chœur de prières qui s'élève dans le monde entier alors que les chrétiens prient les mêmes lectures tout au long de la journée. Cela m'aide à me rappeler que je ne suis pas seul lorsque je prie seul dans ma salle de prière. L'Esprit semble vous appeler à plonger dans votre relation en combinant la prière verbale du chant ou de la récitation des psaumes, la méditation sur la Parole de Dieu et simplement le repos dans l'amour et la paix de Dieu. Puisque j'ai les mêmes pratiques de prière, je parlerai de mon expérience à la maison et aussi de l'expérience que j'ai eue en dirigeant des retraites et en priant l'Office avec les Frères du monastère Holy Cross à West Park, NY.  https://holycrossmonastery.com/

Premièrement, pourquoi le P. Thomas recommande de prier la prière de centrage avant La lectio divine? Il a enseigné que le temps que nous passions dans les deux pratiques de prière était important à la fois pour notre relation avec Dieu et notre relation avec nous-mêmes. Il a souligné que La lectio divine et la prière de centrage étaient des pratiques de prière distinctes avec des directives différentes, en particulier autour du mot sacré qui est utilisé pendant chacune. Comme vous avez peut-être expérimenté la parole sacrée pendant La lectio divine change à chaque période de prière alors que nous écoutons avec l'oreille de notre cœur pour recevoir ce que l'Esprit porte à notre attention. Ainsi, notre parole sacrée pendant La lectio divine a un contenu basé sur le passage que nous prions. Notre mot sacré pendant la prière de centrage est celui qui ne change presque jamais et n'a aucun contenu conceptuel, sauf notre intentionnalité. Ainsi, lorsque nous combinons la prière de centrage et La lectio divine il y a généralement une courte période de transition, comme une prière verbale à l'Esprit qui nous aide à nous souvenir que nous prions maintenant les Saintes Écritures.

Notre temps dans la prière de centrage nous aide à ouvrir nos esprits et à écouter avec nos cœurs en mettant de côté notre faux moi et nos idées préconçues alors que Dieu guérit la fausseté de notre condition humaine. Cela nous permet d'être ouverts à entendre la Parole de Dieu directement comme une conversation qui informe également notre vie en Dieu. Les deux pratiques de prière sont similaires en ce sens que nous sommes assis avec Dieu, écoutons Dieu, répondons à Dieu et nous reposons avec Dieu. Mais seulement dans La lectio divine nous concentrons-nous sur ces moments. Vous avez peut-être constaté que le reste de la prière de centrage est vécu différemment du reste de La lectio divine en ce que l'Esprit semble nous faire entrer et sortir du repos pendant La lectio divine lire plus, réfléchir davantage et répondre davantage. En d'autres termes, même si se reposer en Dieu sous toutes ses formes, c'est se reposer en Dieu, l'expérience humaine de ce repos est différente. L'Esprit inspire chacun de nous à grandir en relation à sa manière, car Dieu sait qui nous sommes et ce dont nous avons besoin, même s'il connaît le nombre de cheveux sur notre tête. (Luc 12:7)

Votre description de votre temps de prière, en commençant par la liturgie des heures, y compris le temps pour La lectio divine sur un passage de l'Écriture, le temps de silence est très courant chez ceux qui combinent les trois pratiques de prière. Ma question serait de savoir si vous faites la transition vers la prière de centrage en terminant La lectio divine et en utilisant votre mot sacré de prière de centrage ? Ou, votre temps de silence est-il le repos qui vient du temps passé à prier les Saintes Écritures ? Est-ce que c'est vraiment important? Cela dépend de vous et de l'Esprit.

Au monastère de la Sainte-Croix, les frères anglicans bénédictins chantent les psaumes, font une courte lecture des Écritures, puis un long temps de silence pendant l'office de Diurnum. Pour moi, le temps de silence est consacré à la prière de centrage, mais parfois je prie l'Écriture qui nous a été lue. Comme vous l'avez peut-être expérimenté, lorsque vous priez l'office, si nous sommes ouverts, Dieu attire notre attention sur ce dont nous avons besoin d'entendre parler de notre croissance en Christ pendant que nous chantons les psaumes. La lectio divine devient une partie naturelle de la prière de l'office à mesure que nous grandissons dans la relation. Nous ne pouvons pas éviter d'apprendre sur nous-mêmes si nous remarquons quel mot ou quelle phrase touche notre cœur. Au fur et à mesure que le chant continue, nous n'aurons peut-être pas le temps à cet instant de méditer sur ce mot ou cette phrase car le chœur ne nous attend pas pour le couplet suivant ! Pourtant, nous pouvons emporter le mot ou la phrase avec nous dans la journée pour méditer et répondre dans la prière. La lectio divine devient notre mode de vie.

Cela étant dit, Thomas a toujours appelé son enseignement sur La lectio divine et les lignes directrices de la prière de centrage. Il serait le dernier à dire qu'il en savait plus que l'Esprit quand il s'agissait de la vie de prière d'un individu. Alors oui, n'hésitez pas à intégrer votre temps de Prière de Centrage à la Liturgie des Heures comme cela a du sens pour vous et comment l'Esprit inspire votre vie de prière.

Que Dieu continue de vous bénir alors que vous grandissez en Christ.

Que la paix soit avec vous.
– Leslee Terpay