Comment la prière de centrage change le monde : une lettre d'amour de la République dominicaine

 

Nous embrassons le processus de transformation en Christ,
aussi bien en nous que chez les autres,
par la pratique de la prière de centrage
– Vision Contemplative Outreach

 

Une brève histoire du christianisme en République dominicaine

La République dominicaine est un pays béni par le Saint-Esprit et qui met en valeur son héritage chrétien sur son drapeau national, qui intègre une citation de l'Évangile de saint Jean : « Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libre" .

Les franciscains qui arrivèrent à Saint-Domingue en 1493, juste un an après Christophe Colomb, furent les premiers à y célébrer la messe, suivis par l'Ordre dominicain en 1509. En 1518, les dominicains fondèrent le premier séminaire, qui devint plus tard une université. La première cathédrale fut construite entre 1514 et 1524. Les Augustins arrivèrent en 1533, et les Jésuites en 1572.

L'ordre dominicain était alors connu comme un ardent défenseur de la justice et de fervents défenseurs des premiers habitants de l'île, s'opposant avec véhémence à l'exploitation et à la violence causées par les Espagnols en tant que colonisateurs. Ils ont livré un message puissant sur les droits de l'homme dans un sermon à Noël 1511, sur le «Traitement juste des Indiens», adaptant le célèbre document romain du IIIe siècle «Derecho de Gentes» (latin: Ius Gentium), pour définir les relations entre les indigènes peuple et les colonisateurs espagnols. Ils ont utilisé ce document pour protéger la tribu Taino.

Initialement nommée Hispanola, l'île a ensuite été divisée en Haïti et en République dominicaine, nommée en l'honneur de l'Ordre dominicain.

La prière de centrage arrive en République dominicaine

Saviez-vous que la République dominicaine a été l'un des premiers pays à avoir été initié à la prière de centrage ? En 1985, un groupe d'amis dominicains se réunissait régulièrement pour prier dans nos maisons dans le cadre du Mouvement de la Famille Chrétienne. C'est lors d'une de ces réunions que le couple hôte, Anna Matelda et Bilo Mallen, a invité un avocat américain bénévole d'une agence de développement, à nous parler de Centering Prayer. Nous ne savions pas que cet homme, George Gerardi, nous apporterait un cadeau aussi inestimable. George, alors membre du conseil d'administration de Contemplative Outreach, avait mentionné sa pratique de la prière de centrage aux Mallens lors d'une conversation. Cela a suscité leur intérêt et ils l'ont invité à venir nous parler.

George s'est arrangé pour visiter la capitale, voyageant du sud-ouest où son agence de développement avait des projets d'eau, pour assister à notre session. Il a expliqué ce qu'implique la pratique de la prière de centrage et a ensuite dirigé le groupe dans une séance de prière de centrage. À sa grande joie et à notre joie, il a trouvé parmi le groupe des cœurs ouverts et un terrain fertile pour partager la pratique. Cette pratique, qui, a-t-il expliqué, avait été développée par les moines cisterciens de Spencer, Massachusetts, servait à faciliter notre ouverture à une relation plus intime avec Dieu.

Les dominicains apprennent dès leur plus jeune âge que Dieu est le premier en tout. Nous avons une foi ferme et nous croyons que Dieu protège toujours notre île. Mais on peut aussi être plutôt sociable, bruyant et difficile à taire ! En conséquence, l'idée de longues périodes de silence n'était pas facile ou attrayante pour la plupart d'entre nous au début.

Néanmoins, la gentillesse, la patience et la persévérance de George lors de chacun de ses voyages sur l'île ont finalement commencé à porter leurs fruits à mesure que les pousses commençaient à pousser. Il a partagé le P. Le livre de Keating Esprit ouvert, coeur ouvert avec nous et, lors d'un autre voyage, nous a donné un atelier formel d'une journée, auquel ont participé environ quarante personnes. Son introduction, le silence et la pratique ont définitivement déclenché quelque chose en nous et le premier groupe de "Prières de Centrage" a commencé avec un but - et neuf âmes !

George nous contactait à chaque voyage qu'il faisait en République dominicaine. Son enthousiasme dans la prière nous aiderait et nous encouragerait. Nous avions du mal à nous discipliner, à faire deux périodes de prière par jour et à être distraits par nos pensées. C'était bien sûr très stressant. Nous étions tous nouveaux dans la prière. Nous avons partagé nos expériences avec la pratique, et en particulier ces moments où nous avons réalisé que l'esprit était calme et en paix, consentant à la présence de Dieu. Nous avions nos difficultés mais nous savions qu'il y avait quelque chose de précieux dans la pratique, attirant nos sensibilités profondes et notre conscience. Notre croissance dans la pratique était, bien sûr, une bonne nouvelle pour George qui était très intéressé à entendre nos préoccupations et a suggéré que nous invitions le Père Thomas Keating à nous rendre visite pour une retraite.

Le Père Thomas nous bénit de plusieurs visites

En 1988, le Père Keating donne sa première retraite en République dominicaine. Nous étions nerveusement excités et impressionnés par son discours et sa présence pacifique - à tel point que le coordinateur de notre groupe, essayant d'excuser notre manque de capacité, lui dit :

"Je suis tellement au début !" Le père Thomas a répondu : «Ne sommes-nous pas tous? Cela a suffi pour apporter la sérénité et simplement s'abandonner avec ouverture à la joie de cette fête spirituelle.

À notre grande surprise, plus de trois cents personnes ont assisté à ce premier discours et pratique. Chacun était profondément attentif, gardait le silence requis, et tout coulait rythmiquement en écoutant ses présentations, en pratiquant la prière, le silence, l'immobilité, dans une atmosphère de présence de Dieu à couper le souffle. Puis, en 1989, le Père Thomas a donné sa deuxième retraite avec la même fréquentation réussie, augmentant les pratiquants de Centering Prayer.

Le Père Thomas nous a fait l'honneur de quatre visites supplémentaires à d'autres occasions, avec parfois plus d'un millier de personnes. Et notre ami George Gerardi ne nous a pas laissés seuls. Il a continué à nous présenter les différents outils spirituels qu'il connaissait et disponibles par le biais de l'approche contemplative qui pourraient améliorer notre pratique de centrage.

Mary Mrozowski et d'autres bénissent notre communauté naissante

Nous avons également bénéficié de retraites offertes par la co-fondatrice de Contemplative Outreach, Mary Mrozowski, qui a laissé une marque indélébile sur chacun de nous. Elle était un vrai cadeau pour nos âmes, nos esprits et nos cœurs. Quel précieux être humain, une belle et bénie fille de Dieu ! Elle nous a rendu visite en 1992 en offrant une retraite de plusieurs jours avec une participation de soixante personnes. Elle a également facilité l'inscription officielle de la République dominicaine auprès de Contemplative Outreach.

Nous avons ensuite été enrichis et privilégiés par les visites du Père William Menninger, du Père Carl Arico, de Sœur Margaret Funk, de Sœur Maria Tasto, de Gail Fitzpatrick-Hopler, de Cathy McCarthy, de Susan Komis, de Mary Dwyer, d'Adalberto Henriquez, de Marilu Ason et de Mercedes Scopeta. Tous les visiteurs étaient très attentionnés et attentifs à notre empressement et à nos préoccupations. Chacun, par son exemple vivant, a aidé notre communauté à grandir et à se transformer dans l'amour de Dieu. Nous exprimons notre gratitude et nos bénédictions éternelles à tous!

Entre-temps, le groupe grandissait au niveau national et le besoin d'un lieu de rassemblement a entraîné la mise en place de la «Casa de Silencio y Oración Centrante», notre première maison de silence et de centrage de la prière à Saint-Domingue. Nous avons également obtenu l'approbation du Père Jaime Corujo pour être notre aumônier dans cet établissement. Le Père Corujo a servi notre communauté avec amour depuis lors.

En 1999, lors de l'inauguration de notre maison de prière, les paroles suivantes ont été prononcées par l'un de nos animateurs : « Cela semble une utopie d'entreprendre un ministère de cette nature, néanmoins, Dieu grandit dans notre faiblesse… et nous pouvons tout faire. choses en Christ qui nous fortifie. Et ainsi, notre communauté de personnes engagées dans la Prière de Centrage a répondu, avec notre cheminement spirituel en silence, au grand vide existentiel dans lequel une si grande partie du monde d'aujourd'hui réside.

Au fil des ans, Contemplative Outreach a été très active ici en République dominicaine, donnant des présentations, se déplaçant dans différentes parties du pays, offrant des ateliers d'introduction et de formation pour les animateurs, ouvrant des groupes de soutien dans notre Casa, ainsi que dans les maisons, organisant constamment des activités silencieuses retraites et traductions de livres et de documents en espagnol.

Nous avons maintenu nos liens avec la communauté Contemplative Outreach aux États-Unis, recevant des conseils de leur part et participant aux réunions du corps professoral et aux conférences annuelles aux États-Unis et ailleurs. Alors que la pandémie de COVID 19 a enfermé le monde, des adaptations ont été faites. Nous avons mis en place des réunions virtuelles, des activités et des retraites sur Zoom. Ces nouvelles technologies ont multiplié le nombre de personnes participant aux activités et ont internationalisé nos rendez-vous hebdomadaires. Des gens de toutes les régions d'Amérique centrale et latine nous rejoignent régulièrement.

 

Vivre la vie de l'Esprit 

Le Saint-Esprit nous a progressivement appris à travers notre pratique quotidienne comment nous ouvrir à la Présence de Dieu, étant totalement entichés de ce genre de relation avec Dieu. C'est pour nous une source d'eau vive lorsque nous consentons à la présence et à l'action de Dieu en nous, lorsque Dieu comprend la pureté de nos intentions. Nous sommes insatiables, nous en voulons de plus en plus, car nous sentons dans notre immobilité les changements dans nos attitudes et nos perceptions au cours d'activités normales, et ceux qui nous entourent l'ont également observé. Toutes les occasions sont parfaites pour se réunir, pour des retraites pour pratiquer différentes formes de Lectio Divina ou des moments de prière de centrage en une seule journée. Avec la prière de bienvenue, les promenades contemplatives et le fait de ne faire qu'un avec la nature et notre environnement, nous nous sentons toujours bénis ! Chaque année, nous devenons plus désireux de partager notre expérience, et il est devenu plus facile de la présenter aux autres parce que nous la vivons ! Nous sommes transformés, nous l'espérons, en de nouvelles et meilleures personnes par cette transformation subtile et silencieuse offerte par la prière de centrage.

Oui, ce voyage spirituel vers la maison ne se termine jamais, mais après ces nombreuses années de vie contemplative et active, nous avons été témoins de multiples changements et adaptations de notre mode de vie, de la façon dont nous réagissons à la mort d'êtres chers, aux problèmes de santé qui nous affaiblissent, à la morale valeurs diminuées, vies perdues dans cette épidémie, dommages permanents à l'environnement qui provoquent des catastrophes naturelles. Même la paix mondiale est en danger maintenant ; mais nous ne perdons pas notre perspective. Notre centre, Dieu, continue d'être toujours devant nous, préparant nos cœurs, nos esprits et nos âmes pour tout ce qui se présente. Nous faisons confiance et laissons Dieu être ! Dieu est à nos côtés, nous fortifiant dans les moments difficiles, réaffirmant notre foi et nos convictions, nous guidant pour être le genre de personnes pour lesquelles nous avons été conçus et dont le monde a si désespérément besoin.

Dans notre silence, nous nous abandonnons à Dieu et Dieu fait le reste ; nous sommes forts dans notre faiblesse parce que Dieu nous donne cette force par notre prière. Nous prions pour ceux qui ne savent pas ou ont oublié comment prier. Nous partageons, nous nous soucions, nous aimons, nous écoutons. Nous sommes tous UN dans la Communion des Saints.

Merci, George, d'avoir semé la graine. Merci à Contemplative Outreach de l'avoir aidé à grandir. Je t'aime tellement Père Keating !!

Amen!

Sensibilisation Contemplative de la République Dominicaine

+

Ceci est le deuxième d'une série d'essais sur les fruits de la prière de centrage chez les pratiquants de longue date et comment le monde est changé par la fidélité à la pratique. Vous pouvez lire le premier article ici. Le troisième article est ici.