Passer de la pleine conscience à la prière de centrage

 

Q: Je pratique la pleine conscience depuis de nombreuses années. Un héritage de cette pratique est la tendance d'une belle image pulsante à se manifester dans la zone entre mes sourcils quelques minutes après que j'ai commencé la prière de centrage et que je me suis calmé. Je comprends que ce serait une « pensée » dans la prière de centrage. Cependant, comme j'ai l'habitude de me concentrer sur cet état depuis de nombreuses années, il est difficile de "dissiper la pensée" en prononçant simplement mon mot sacré. Je devrai généralement ouvrir les yeux pour que les couleurs se dissipent. Souvent quand je ferme les yeux pour recommencer, l'image revient. Y a-t-il un problème à simplement laisser cette image persister (sans maintenir la concentration et sans s'accrocher) et ensuite se reposer dans les sentiments de facilité et d'espace ? Je trouve terriblement perturbant de continuer à ouvrir les yeux et de « chasser l'image ».

A: Merci pour votre question. Il semble que votre pratique de longue date de la pleine conscience vous ait permis d'avoir une vision d'un aspect de votre propre anatomie spirituelle ou énergétique qui reste avec vous pendant que vous pratiquez, tout comme n'importe quelle autre partie du corps reste avec vous. Comme vous le dites, la belle image palpitante est une pensée, mais cela n'a pas besoin d'être un problème à moins que vous ne deveniez engagé et distrait par la pensée. Si vous vous concentriez sur l'image, ce serait s'engager dans une pensée, mais vous n'avez pas besoin de dissiper la pensée ou de dissiper l'image tant que vous restez dégagé d'elle. Il peut continuer à être là comme n'importe quelle autre sensation corporelle. Vous décrivez très bien le processus, que vous pouvez "simplement laisser cette image persister (sans maintenir la concentration et sans s'accrocher) et ensuite vous reposer dans les sentiments de facilité et d'espace". Lorsque vous vous retrouvez distrait par l'image, vous pouvez brièvement ouvrir les yeux, comme vous le décrivez, pour en devenir un peu plus séparé et désengagé, ou vous pouvez prononcer silencieusement votre mot sacré.

Il semble que vous ayez une bonne compréhension de la transition vers votre nouvelle pratique de la prière de centrage et une appréciation qu'il est nécessaire de garder les deux pratiques séparées. Parfois, lorsque les gens viennent à la prière de centrage à partir d'une autre pratique de méditation, ils ont tendance à créer une sorte d'hybride des deux pratiques, ce qui peut être déroutant et infructueux. La méditation de pleine conscience est une pratique merveilleuse, mais il est plus utile de choisir une pratique et de s'y tenir avec clarté et engagement, car il semble que vous le fassiez.

Bénédictions sur votre pratique continue !

Lindsay Boyer